L’écriture arrondie, ou l’écriture ronde

L’écriture manuscrite ronde est une écriture à dominante de courbes et de ronds. Le rond, c’est le cercle. C’est l’une des premières formes que l’enfant apprend à exécuter.

Dans une forme d’écriture manuscrite arrondie, l’élément courbe prédomine toutes les formes et les liaisons, cherchant à éviter tout angle.

Les lettres sont liées par des guirlandes, des arcs, des boucles.

Dans l’écriture ronde, les ovales deviennent des cercles, des formes faciles à concevoir et à imiter d’ailleurs, car elles demandent un moindre effort.

La signification de l’écriture arrondie, ne peut-être expliquée que si on l’associe à d’autres éléments comme le trait et sa fermeté, son épaisseur.

Elle peut en effet, être signe de cordialité, d’amabilité naturelle, de sociabilité, d’adaptabilité, d’aisance dans le milieu social ambiant.

Mais la tenue de la ligne, la structure de la zone médiane sont aussi des points importants pour le graphologue. En effet, si le trait est lâché, léger, on en déduira une adaptation assez passive, indifférente à l’environnement, quand, dans le cas d’une écriture ferme et tenue, celle-ci sera aisée et facile, signe d’un bon équilibre.

Si par ailleurs, la barre de T est omise, si on trouve des imprécisions, un manque de structure global, on verra alors une personnalité plus influençable, voire avec un manque de volonté.

L’écriture arrondie est celle dont les angles sont remplacés par des courbes, en particulier les lettes a, o, d, g, q, sont concernées car elles englobent des blancs à l’intérieur de leur forme.

Mais les bâtons peuvent aussi prendre des formes dites curvilignes. Le jambage peut être arrondi, souple, en boucle.

L’écriture arrondie a une relation étroite avec la demande affective.

Ne dit-on pas d’ailleurs que les lettres rondes sont les lettres affectives.

La féminité, la tendance narcissique, la recherche de l’attention, la captation sont des caractéristiques qui sont déduites de cette écriture. Elle est signe de bonne sociabilité, de complaisance, l’écriture manuscrite arrondie indique que le scripteur a le goût de la vie.

Mais si tout ceci s’observe dans un ensemble mou, le graphologue peut supposer une personnalité qui manque d’initiative, qui a une adaptation passive, indolente.

Le principe de base qui est recherché dans l’écriture arrondi, est le principe de plaisir. Est-ce par volonté ou par laisser faire ? pour cela, il faut regarder la qualité du trait.

L’arrondi est aussi signe de douceur. Le trait arrondi est à la base de la bonté, de bienveillance, d’amitiés vraies.

Elle appartient aux personnes dont les manières sont rondes, aimables, gracieuses.

L’écriture arrondie est plus rapide, plus naturelle et plus spontanée que l’écriture anguleuse.

Le trait est moins heurté dans son mouvement, plus souple, plus direct.

Mais si l’écriture devient trop arrondie, elle devient molle, les jambages sont remplacés par des courbes, les lettres sont mal formées, c’est un signe de mollesse, d’insouciance, de laisser aller, de manque de concret et de pragmatisme. L’ancrage dans le monde réel est compliqué.

La nature du scripteur risque d’être influençable, soumise, mélancolique.

Mais que dire de l’arcade dans ce cas ? ce petit pont qui s’établit entre moi et l’autre ?

Quel en est son sens ?

A lire aussi : 

– L’écriture en guirlande 

L’écriture anguleuse 

L’écriture crénelée ou ouverte 

L’écriture en arcade

 

 

 

Conférence-atelier à Paris

Je vous invite le Jeudi 23 Septembre, de 18h à 20h30, au 152 avenue Malakoff Paris 16ème.