La graphologie judicaire c’est quoi ?

Ou plus exactement, en quoi consiste l’expertise en documente et en écriture ?

Il y a souvent une confusion entre l’expert judiciaire en écritures et documents avec la graphologie, alors qu’il s’agit en réalité de deux métiers très différents, même si les deux spécialistes analysent l’écriture.

La graphologie ou expertise graphologique ?

La graphologie est un outil d’analyse de l’écriture manuscrite, permettant l’étude de la personnalité d’un individu à partir de son écriture. Elle ne s’intéresse pas à l’identité du scripteur, mais à sa personnalité, à son caractère, à son état d’esprit. Son énergie et sa vitalité, son niveau d’émotivité et son retentissement par rapport aux stimuli extérieurs sont une base sur laquelle la graphologue s’appuie dans ses observations.

En résumé, la graphologue observe l’écriture afin de déceler les traits principaux de la personnalité d’un scripteur. Le résultat donne un profil psychologique, au niveau de la personnalité et du caractère.

On utilise la graphologie dans plusieurs domaines comme par exemple, le recrutement, le développement personnel, par l’analyse de la personnalité ou la rééducation de l’écriture.

Dans le cadre d’une expertise graphologique ordonnée dans le milieu judiciaire, il ne s’agit pas d’établir le profil de personnalité, mais de déterminer l’auteur d’un manuscrit ou d’une signature, l’authenticité d’un document.

L’expertise en écritures et documents.

L’expert en écriture et documents partage avec le graphologue l’écriture, mais dans un but très différent : l’authenticité du document.

L’expert en écritures et documents, agréé auprès des tribunaux, s’intéresse exclusivement à l’identité du scripteur, à l’authenticité du document examiné, mais il ne tient pas compte de la personnalité ni du profil psychologique du scripteur.

Les deux experts ont un métier différent, mais pas si éloignés que ça, car les deux étudient l’écriture de la même façon. Cependant, chacun d’eux donne une interprétation différente du geste graphique, l’expert ne s’arrête pas à la une simple analyse du geste graphique, mais approfondit son examen sur les encres, le support, entre autre chose.

Les 2 spécialistes analysent la forme de l’écriture, les dimensions, l’inclinaison, la liaison des lettres, la vitesse ou la pression scripturale, parmi d’autres traits graphologiques mais n’en tirent pas les mêmes conclusions.

La graphologue ne fait pas de distinction entre les pièces traitées, car elles proviennent normalement d’un seul et même scripteur, alors que l’expert en écritures doit les confronter en permanence, dans le but de repérer les ressemblances ainsi que les dissemblances existantes, lui permettant ainsi une attribution formelle du document de question à un scripteur de référence.

Ainsi, la graphologue n’est pas formée à l’identité judiciaire, et l’expert en écritures n’est pas formé à l’interprétation psychologique de l’écriture.

Le grand public confond souvent ces 2 spécialités et cherche souvent un expert graphologue, alors qu’il s’agit plutôt d’un expert en écriture dont il a besoin, mélangeant ainsi deux métiers très différents.

À lire aussi :