L’écriture ordonnée

En graphologie, on parle d’écriture ordonnée, qui est aussi l’un des éléments fondamentaux de l’Ordonnance, lorsque tout est clair !

Qu’est-ce que l’écriture ordonnée ?

Pour qu’une écriture soit ordonnée, il faut qu’un certain nombre de règles calligraphiques soit respecté (dans le cadre d’écritures étrangères, il convient donc de s’informer des règles et usages du pays concerné).

En France, une bonne ordonnance, commande un certain nombre d’impératifs : la marge arrière (ou marge de gauche), doit être plus importante que la marge avant (ou marge de droite), les alinéas doivent être marqués et les intervalles entre les lignes exemptes de tout enchevêtrement.

Il ne doit manquer ni accents, ni points sur les I, ni barres de T.

La signature enfin, doit être détachée du texte, sans en être trop isolée, situe dans la partie avant (droite) de la page, légèrement montante.

Tout cela implique évidement de la part du scripteur, un souci d’ordre et de clarté : il souscrit à certaines normes auxquelles il adhère, il se conforme à certains usages.

Que-est-ce que l’écriture ordonnée traduit-elle  ?

La mise en place ordonnée de l’écriture traduit une exigence du scripteur vis-à-vis de lui-même un sens de la discipline et un souci d’organisation ainsi qu’une certaine capacité de recul par rapport à l’urgence du moment, à condition que le graphisme soit assez vivant et personnalisé.

Si l’écriture est très conventionnelle, il ne s’agit que de conformité aux règles de mise en page, en page enseignées à l’école.

Question de clarté

L’espace favorise la clarté, la lisibilité, d’où l’interprétation première de l’ordonnance, qui est la bonne organisation de la page, signe de la bonne organisation intellectuelle, et d’une bonne adaptation lorsque l’écriture présente un bon rapport noir blanc.

Un bon rythme de répartition est une donnée essentiellement positiver dans tout type d’écriture, tant en soi que come élément de compensation à un mouvement plus ou moins maitrisé, par exemple, ou à des formes plus ou moins structurées.

L’écriture ordonnée possède donc la clarté et l’ordre qui assurent la lisibilité du message.

Ce qui nécessite un tracé clair, aisé, sobre, simple pas trop lent, aux formes précises, avec des alinéas, des marges, des interlignes homogènes, des accents et des barres de T bien placés, et pas trop de rigidité dans cet ordre, qui respecte les usages et les conventions.

Le sens de l’écriture ordonnée :

La portée est positive, dans ce sens de respect, soin, politesse de communication.

La signification de l’écriture ordonnée : ordre des idées, esprit de méthode en vue de l’action, tenue morale, respect de la parole donnée, de l’engagement, politesse, exactitude, soin, personne sur laquelle on peut compter, qui s’acquitte de ses responsabilités.

Mais…

Mais toute exagération peut modifier ce sens, parce que trop d’ordre devient manie, trop de méticulosité freine l’action, trop de perfectionnisme et de scrupule fait perdre du temps, que les initiatives deviennent impossibles ainsi que les changements.

Les « petites manies » deviennent une gêne pour autrui. 

L’écriture ordonnée est assez proche de l’écriture aérée, mais aux antipodes de l’écriture compacte ou enchevêtrée.

Confusion

À lire aussi : 

Conférence-atelier à Paris

Je vous invite le Jeudi 23 Septembre, de 18h à 20h30, au 152 avenue Malakoff Paris 16ème.