Les différents types d’écriture

Les types d’écriture en graphologie sont variés et nombreux ? c’est tout le mystère de l’écriture 

Rentrons un peu dans le détail de ces différents types d’écriture 

En graphologie, le terme technique pour parler de types d’écriture , on utilise le mot « genre ».

Il a été déterminé 8 genres qui sont les suivants l’ordonnance, la dimension, la direction, l’inclinaison, la continuité, la pression, la vitesse, la forme.

À l’intérieur des genres, nous trouvons les « espèces », qui sont comme une « unité d’observation ». Dans l’écriture française, on décompte environ 175 à 200 espèces. 

Ces espèces, sont donc des unités que la graphologue observe, dans son graphisme, dans son mouvement d’inscription sur la page et qui aboutit à une trace fixée et arrêtée en apparence

Geste moteur

Nous connaissons mieux aujourd’hui l’interdépendance de la motricité et du caractère, tout en sachant que les niveaux d’organisation du corps et de l’esprit sont de nature différente, dans l’adaptation de la personne à son milieu.

L’écriture se trouve à la charnière d’une activité motrice et d’une activité qui engage l’intelligence et l’affectivité, dans la transcription du langage oral.

Elle obéit à des nécessités organiques et à d’autres impératifs dont il s’agit de faire la part (en particulier des expériences scolaires, affectives, culturelles, sociales, qui ont marqué la personnalité).

Dans son livre majeur que tout bon graphologue possède, (l’ABC de la graphologie), Crepieux-Jamin présente un classement qui respecte 2 critères 

  • Grouper des signes de même nature, sans les spécialiser à outrance
  • Rapporter le plus grand nombre de particularités à un terme général celui d’écriture 

Un genre est une catégorie de gestes :

Gestes concourant à la mise en page : l’ordonnance

Gestes d’expansion dans la feuille : la dimension

Gestes d’orientation dans l’espace : la direction, l’inclinaison

Gestes assurant la liaison : la continuité

Gestes d’appui dans la profondeur du papier : la pression

Gestes concourant à la rapidité d’inscription : la vitesse

Gestes formateurs des lettres et détails de lettres : la forme

Les espèces sont les qualités particulières de chaque genre. 

Leur nombre n’est pas limitatif et certaines sont plus importantes que d’autres, pour interpréter el ou tel geste. Elles doivent donc être hiérarchisées, dans le travail de définition, dans un ordre croissant qui rend compte de leur présence et de leur intensité dans une écriture.

On définit une écriture par plusieurs espèces, au moins 5, au plus 14, une longue liste de signes n’apportant pas plus d’informations que quelques espèces choisies avec perspicacité.

Une espèce peut appartenir à plusieurs genres (par exemple l’espèce inégale) et l’ordre des genres n’est pas rigide. L’ordonnance est souvent mise en premier, parce qu’elle concerne l’ensemble de l’écriture, la forme est souvent en dernier, parce qu’elle en est la manifestation la plus achevée.

Pour résumer :

La Majuscule affirme le scripteur, fait appel à un souci de clarté : le scripteur cherche à être bien compris, indique qu’il respecte les règles et les usages.

Le Signe Libre libère la pensée du scripteur, il intéresse la graphologue car il permet d’observer le champ d’action du scripteur (haut, bas, ou en zone médiane).

L’Ordonnance quant à elle, met en scène ses idées, montre la construction imaginaire du scripteur, le poids des traditions et de l’éducation et la distance que le scripteur arrive à prendre par rapport à celles-ci.

La Direction exprime la volonté dirigée vers un but, avec plus ou moins d’assurance, de volonté, de certitude.

La Forme d’écriture est comme un dessin, elle traduit son identité, pour réaliser ce qu’il veut être et veut paraitre, il s’agit de l’expression de soi et l’impression que l’on veut faire sur autrui.

La Pression nous oriente sur son énergie, appuyer c’est montrer sa force, ne pas appuyer c’est rester à l’écart du conflit, éluder, préférer l’imaginaire à la réalité.

L’Inclinaison nous indique son pénitentiel de sociabilisassions, son attitude relationnelle tant avec les autres qu’avec lui-même.

La vitesse exprime dans quel « ton » se joue la vie, elle traduit le « tempo » personnel à chacun et nous renseigne sur sa vivacité d’esprit et de réactivité.

la continuité exprime ce lien entre les idées, les actes, entre les personnes, qui se révèle dans une multitude de comportements.

La Dimension qui s’apprécie par rapport au modèle scolaire, la grandeur de l’écriture est en relation avec la confiance en soi, son estime, son affirmation face aux autres.

À lire aussi :

Conférence-atelier à Paris

Je vous invite le Jeudi 23 Septembre, de 18h à 20h30, au 152 avenue Malakoff Paris 16ème.