Ecriture rapide

Une écriture rapide en graphologie appartient au genre vitesse.

Pour être rapide, le mouvement doit simplifier le tracé sans nuire à la lecture, il réduit tout ce qui peut l’être, accentue les tendances à droite, les liaisons. A la rapidité du graphisme, doit toujours être liée l’efficacité.

L’écriture rapide est celle qui naturellement progresse en avant, c’est-à-dire vers la droite de la feuille. Et pour ce faire, elle évite tout ce qui peut freiner, entraver la marche.

Dans les limites de la lisibilité, elle fait fi de la forme car elle chevauche celle-ci et supprime tous les éléments de lettre donnant lieu à des mouvements ou gestes inutiles.

Une écriture rapide, simplifiée, claire, bien mise en page, ordonnée par exemple, sera un plus sûr indice d’intelligence qu’une écriture également rapide, également petite mais serrée entre les lignes et butant sur la marge de droite, très inégale, un peu lâchée dans sa forme, lancée : cette dernière traduisant davantage l’émotivité mobilisante et réactive se libérant dans l’action et les réactions vives.

Des imprécisions, des escamotages, une clarté moyenne, sont beaucoup plus explicables en milieu graphique rapide que pour une écriture lente. Il convient cependant de veiller à nuancer les interprétations et à ne pas céder à la facilité.

Ce qu’on ne trouve pas :

Ni enrichissements, ni hésitations, ni rebours, ni gestes régressifs, ni inhibitions, ni jointoiements, ni traits couvrants, ni retouche, ni retenue, ni contrainte, ni juxtaposition statique, ni changements de direction…

Le mouvement court droit au but, progresse avec pour seul frein la cohérence du message.

Ce qu’on trouve dans une écriture rapide :

Simplicité, simplification, progressivité, liaison en guirlande, fil, un léger relief, une certaine ampleur favorisent le jet en avant.

Accentuation, ponctuation, barre de T, volent au-delà de leur place ou se lient à la lettre suivante.

Quel sens a une écriture rapide ?

La vraie vitesse signe l’appréciation rapide des faits et des situations au service d’un but, l’adaptabilité, l’efficacité, et particulièrement à notre époque où le rendement est exigé dans tous les domaines, une nature qui refuse tergiversations et va de l’avant, qui toujours se projette dans une action, dans un devenir.

A contrario, nous verrons que dans l’écriture retenue, il n’y a ni acérations, ni suspensions, ni inachèvements, le geste, est dans ce cas complètement contrôlé.

Quant à l’écriture posée, elle est appliquée, ne montre ni hâte ni impatience, ce qui régularise le mouvement et la forme, celle-ci pouvant être banale.

À lire aussi :

Conférence-atelier à Paris

Je vous invite le Jeudi 23 Septembre, de 18h à 20h30, au 152 avenue Malakoff Paris 16ème.